Corrèze : la Voie de Rocamadour

par Carnets de rando - Episode 3

Pour ce nouvel épisode, Carnets de rando a testé la récente variante de Compostelle en Limousin et Haut-Quercy, la Voie de Rocamadour, qui traverse la Corrèze.

Vers Compostelle, entre Aubazine et Collonges-la-Rouge

Depuis l'ouverture du chemin au public il y a 5 ans, la voie de Rocamadour est devenue un axe économique de développement majeur pour la Corrèze avec plus de 2 500 marcheurs vers Compostelle par an. Lors de sa venue l'été dernier, le blogueur David Genestal a ainsi pu découvrir la partie corrézienne, entre Aubazine et Collonges-la-Rouge, pour le blog Carnets de rando.

Au programme : des richesses insoupçonnées, des découvertes disséminées et des rencontres inoubliables :

"C’est la curiosité et l’envie d’aller au-delà du seul chemin qui ouvriront au randonneur les portes des secrets enfouis de cette Voie de Rocamadour. Et, à ce titre, l’itinéraire ne manque pas de surprises à révéler".



L'itinéraire qui sort des voies classiques ! 

Visiblement charmé par cette alternative proposée aux pèlerins, tant par la beauté et la sérénité de ses paysages que de ses villages traversés, David Genestal nous livre son ressenti en ces quelques lignes : 

"Intéressante incursion sur cette nouvelle variation sur le thème de Compostelle. On y retrouve ce lien entre la marche, l’esprit et la nature. La solitude y empreint davantage la randonnée. Un atout certain pour les pèlerins rebutés par l’effet de masse généré par le Chemin sur ces voies plus classiques. Le tout dans les paysages délicatement bucoliques de la Corrèze et avec un sérieux risque d’accueil généreux auprès des habitants !"

Découvrir l'article sur le blog de Carnets de rando

A suivre, épisode 4 -> A la découverte du Causse Corrézien

Voir tous les articles

Ces articles pourraient vous intéresser

#ZECORREZE

Rejoignez-nous sur instagram