Passion geocaching en Corrèze

Rencontre avec deux Terra aventurières

Nathalie et Céline, toutes les 2 inconditionnelles de cette chasse aux trésors inédite, connectée et remplie d’énigmes qui vous entrainent sur les chemins corréziens à la recherche des Poï’z - des étranges créatures - vous font partager leur enthousiasme.

>> A lire aussi : Le géocaching en Corrèze : mode d'emploi

Découvert par hasard, le géocaching est devenu pour elles un loisir « addictif »

Eté 2012, Nathalie cherche sur internet des activités pour les vacances à partager avec sa cousine qui vient passer quelques jours chez elle à Tulle. Une première expérience dans les rues de Tulle, la découverte d’une première cache, et c’est parti pour l’aventure ! Elle crée son pseudo, Fath19 (indispensable pour jouer avec l’appli) et, seule ou avec des collègues, souvent avec des copines ou en famille, la chasse aux caches et la collection de Poï’z démarre ! A son actif, 176 caches Terra Aventura découvertes dans la région Nouvelle-Aquitaine et le statut de ZIP (Zery Important Person).

Quant à Céline, elle se demande à l’été 2013, comment elle va pouvoir occuper ses 2 enfants pendant les vacances. En feuilletant le guide enfants de la Corrèze « une véritable bible ! Depuis, chaque année, comme certains attendent la sortie des grands prix littéraires, moi j’attends la sortie de ce guide ! », elle tombe sur cette chasse aux trésors 2.0 et décide de tester cette activité, dès le lendemain dans Brive, pendant sa pause déjeuner. Elle met 3 jours à découvrir sa première cache, qui renferme Zabeth, le Poï’z dédié à l’histoire et aux monuments ! Et c’est le début d’une grande passion. Elle crée son pseudo en famille CEPATHEZO et entraine mari et enfants dès le week-end suivant à la recherche d’un nouveau trésor. Les découvertes s’enchainent de week-end en week-end : à Sainte-Féréole, à Tulle, à Forgès, à Gimel, à Neuville…En 4 mois, Céline et sa famille ont trouvé toutes les caches du Limousin ! La quête du graal, en famille au début ou avec ses « géo-potos » plus récemment, continue toujours, à l’affût de nouvelles caches chaque année ! Céline est fière d’afficher son palmarès : 190 caches Terra Aventura, un statut de ZIP depuis 2014, la pose de 40 caches et le trophée du concours Maker Madness  qui récompense la cache la plus originale, « Obazine, au temps des monastères » à Aubazine, remporté avec Nathalie ! Et oui, elles sont toutes les deux devenues des ambassadrices de Terra Aventura, participant au lancement des nouvelles saisons, créant de nouveaux parcours et initiant de nouveaux « géocacheurs ».

Bien plus qu’une chasse aux trésors, des expériences à vivre extraordinaires

Nos 2 « Terr’aventurières », si elles ont l’esprit joueur et aiment la compétition, s’accordent sur le fait que le géocaching est aussi une source de découvertes inépuisable. Pour Nathalie et Céline, balades paisibles au fil de l’eau guidées par Zéidon, en pleine nature sur le plateau de Millevaches ou dans des lieux chargés d’histoire guidées par le Poï’z Zonelib sont autant d’occasions uniques de sortir, marcher, s’amuser, partager et découvrir nature, patrimoine et histoire de façon insolite.Chasser les Poï’z en famille, ce sont des expériences intenses, drôles, amusantes et riches en émotions que les enfants adorent : « ils les veulent tous » ! dit Céline. Pour Nathalie, le géocaching ce sont aussi des moments privilégiés, des défis et des fous rires à partager entre copains et copines . Sans oublier de belles rencontres : « de cache en cache, de balade en balade, les camarades de jeu sont devenus de vrais Z’amis » . Les anecdotes font aussi partie du jeu comme celle qu’elle nous relate : « Avec une amie, nous partons sur le parcours « Entre Landes et Forêt » à Sarran, une fois au sommet du Puy de Sarran, nous récoltons tous les indices et il ne nous reste plus qu’à aller chercher la cache…Mais le téléphone qui nous guide refuse de redémarrer ! (C’était juste avant l’acquisition du GPS de randonnée).Tant pis, nous choisissons un chemin pour redescendre vers le village, en nous disant que nous reviendrons une autre fois. En chemin, quelques lieux attirent notre attention et nous cherchons, un peu sans grand espoir il faut bien l’avouer, le trésor. « L’œil de lynx » de ma co-équipière du jour finit par repérer quelque chose, la cache ! Nous avons eu beaucoup de chance ce jour-là ! »

Alors, convaincus ?

Pour Nathalie et Céline, le géocaching en Corrèze est devenu une véritable passion. « Sans cette découverte de Terra Aventura et du géocaching, à quoi ressembleraient mes soirées, celles où on organise nos prochaines virées entre copains ? Mes week-ends parfois maintenant bien chargés, seraient bien ternes sans ces découvertes et ces moments de partage » avoue Nathalie. Quant à Céline, son témoignage est sans appel « Vous l’avez compris, le géocaching, pour moi, c’est un loisir qui occupe mon esprit en permanence. La semaine passe plus vite au travail en pensant au week-end prochain qui va me permettre de retrouver les copains. Tel un chef d’entreprise qui est satisfait d’avoir un carnet de commandes plein, je suis heureuse quand je sais que mes 4 prochains week-ends seront occupés par du géocaching. Le géocaching, c’est quitte ou double : soit tu adhères, tu adores, soit tu n’accroches pas du tout. Mais quand tu as le virus, il n’existe pas d’antidote ».

Qu’attendez-vous pour tenter l’expérience vous aussi ? 44 caches et de nombreux Poï’z vous attendent en Corrèze sur des parcours insolites, le temps d’une journée, d’un week-end ou des vacances.


Ça m'intéresse ! 

 

Voir tous les articles

Ces articles pourraient vous intéresser